Actualites

Les journées de la mer : « Il faut une stratégie commune »

Les journées de la mer se sont tenues, en ce début de semaine, dans l’auditorium de la province Sud, à l’initiative du Cluster maritime de Nouvelle-Calédonie. Le but de cette réunion, qui a rassemblé 170 participants, a bien été de lancer la réflexion sur la mise en place d’une politique de la mer.

A l’occasion de ces Journées de la mer, il a été constaté la nécessité de doter la Nouvelle-Calédonie d’une véritable politique de la mer englobant toutes les problématiques qu’il s’agisse d’économie bleue, de recherche, de protection de l’environnement, de développement du tourisme et de la plaisance, et surtout de gestion des pêches. La réflexion qui a été lancée lors de ces rencontres va déboucher sur la rédaction d’un « Livre bleu », détaillant tout à la fois les problèmes, mais surtout les axes de développement, les pistes à suivre et les actions à mener. « Il faut une stratégie commune, a déclaré Christopher Gygès, porte-parole du gouvernement, qui regroupe lensemble des collectivités, mais également le secteur privé et le monde associatif, pour qu’on puisse avancer vers ce vrai relais de croissance et de croissance bleue pour la Calédonie. »

Réformer la gouvernance

Définir une politique commune c’est une attente forte du Cluster maritime et plus globalement de tous ceux qui vivent de la mer. Mais au-delà, et pour mettre en œuvre cette politique, il faut réformer la gouvernance de la mer. Effet, les compétences en la matière sont éclatées. « On a évoqué la possibilité de créer un comité stratégique maritime, a déclaré le président du Cluster Philippe Darrason, qui regroupe des gens qui ont les mêmes sujets, et ensuite, de déterminer des axes qui soient partagés. Donc, il faut réussir à mettre autour d’une même table le gouvernement, les provinces, l’État, le Port Autonome, les communes, le sénat coutumier, pour réellement travailler des projets transverses. »

Le Cluster comme tous les professionnels paraissent avoir été entendus puisque le président du gouvernement Thierry Santa a annoncé la création prochaine de ce comité maritime. Toutes les conditions semblent donc réunies pour qu’une politique construite et partagée de la mer dans tous ses aspects économiques et de développement, soit définie, encadrée et accompagnée. « La Calédonie a un peu tourné le dos à la mer ces dernières années au niveau environnemental et développement économique, déclare Christopher Gygès. Ce Livre bleu est là aujourd’hui pour tracer cette voie bleue qui est écologique, innovante de progrès, pour la Nouvelle-­Calédonie, et véritablement une voie de diversification pour l’économie calédonienne. Donc, ce Livre bleu est là pour avoir une vraie stratégie maritime pour la Calédonie. »

Philippe Darrason, président du Cluster maritime de Nouvelle-Calédonie
Afficher la suite
Close
Close