Actualites

Une aide aux pêcheurs professionnels

Au début de cette année, les mauvaises conditions climatiques sur la Nouvelle-Calédonie ont eu des conséquences sur un certain nombre de secteurs. En particulier celui de la pêche, d’où l’intervention de l’Agence Rurale.

Les intempéries et mauvaises conditions climatiques de ce début d’année ont eu pour conséquence de limiter les sorties en mer des pêcheurs professionnels, entrainant pour eux d’importants manques à gagner. Face à cette situation, l’Agence Rurale a en effet mis en place une intervention particulière d’indemnisation au profit des pêcheurs professionnels.

Indemnisations : dossiers à déposer avant fin juin

Ce dispositif exceptionnel est ouvert aux pêcheurs, groupements de pêcheurs ou associations, disposant de la carte d’autorisation de pêche pour l’année 2019. Les professionnels concernés ont jusqu’au 28 juin pour remplir un dossier de demande, doit y figurer notamment leurs déclarations de pêche sur les années 2017, 2018 et 1er trimestre 2019. Ils ont également à justifier d’un chiffre d’affaires d’au moins deux millions sur au moins l’un des trois derniers exercices comptables. Ce sont les mois de janvier et février de cette année qui seront donc pris en compte. L’indemnisation des dossiers éligibles se fera en calculant les différences de chiffres d’affaires entre les mois de janvier 2017 et 2018 et de janvier 2019, ainsi qu’entre les chiffres d’affaires des mois de février 2017 et 2018 et de février 2019. Ce dispositif tout à fait innovant pour le secteur de la pêche confirme la nécessité d’une véritable organisation de la filière.

Vers un statut ?

Des progrès ont déjà été réalisés ces deux dernières années, mais il reste encore bien du travail à faire. En particulier sur la création d’un véritable statut de pêcheur professionnel. Un avant-projet de loi de pays a été arrêté par le gouvernement et se trouve maintenant sur le bureau du congrès que la nouvelle assemblée devra examiner. « Ce projet va permettre de mieux nous organiser et nous structurer, mais surtout de faire évoluer la filière. C’est essentiel pour nous, mais aussi pour les jeunes générations », a déclaré Abel Cica, le président de la Confédération des pêcheurs de Nouvelle-Calédonie. Demandeurs de ce statut, les pêcheurs souhaitent que le texte puisse être examiné rapidement. Rappelons que l’on estime à 150 le nombre de personnes pouvant accéder au statut de patron-pêcheur.

Pour plus de renseignements joindre l’Agence Rurale au 26 09 60.

Afficher la suite
Close
Close