Actualites

Philippe Germain devrait rencontrer John Kerry

A l’occasion de la 5e conférence internationale « Our Ocean, », organisée en Indonésie à Bali les lundi 29 et mardi 30 octobre, le président du Gouvernement de Nouvelle-Calédonie devrait parler pêche illégale avec le sénateur américain John Kerry, et le Prince Albert II de Monaco.

La pêche durable et la pêche illégale, la lutte contre la pollution maritime, l’impact du réchauffement climatique sur l’océan et l’acidification des océans, et la création d’aires marines protégées. Tels sont les thèmes qui seront développés par Philippe Germain, président du gouvernement de Nouvelle-Calédonie, et Didier Poidyaliwane, membre du gouvernement en charge de l’écologie et du développement durable, lors de la 5e conférence internationale « Our Ocean, », organisée en Indonésie à Bali les lundi 29 et mardi 30 octobre en présence des représentants de 90 pays.

La conférence « Our Ocean » a été initiée en 2014 par le secrétaire d’État des États-Unis, John Kerry. La première édition a eu lieu en 2015 au Chili, puis les suivantes à Washington en 2016, et Malte en 2017. Depuis son lancement, les États participant à cette manifestation ont pu financer des mesures en faveur de la protection des océans à hauteur de quatre milliards de dollars américains et ont créé plus de 5,9 millions de km2 d’aires marines protégées. Son objectif est de rassembler les décideurs politiques, les entrepreneurs, les scientifiques et la société civile à travers des ONG et des fondations privées, afin qu’ils prennent des engagements forts en matière de conservation des océans.

Lors de cette 5e édition, le Président du gouvernement, Philippe Germain, pourra annoncer publiquement le classement des récifs vierges du Parc de la mer de Corail en réserves intégrales ou naturelles en août dernier. Un engagement qu’il avait pris devant tous les acteurs de la conférence Our Ocean de Washington, en 2016.

En marge de cette conférence, des réunions bilatérales seront également organisées avec :

– le sénateur John Kerry, qui a officiellement félicité le gouvernement pour le classement de ses récifs vierges en août dernier,

– son altesse sérénissime le prince Albert II de Monaco, particulièrement engagé dans la protection de l’environnement et la promotion de la biodiversité à travers sa Fondation Albert I er.

– l’organisation GLISPA (conservation et l’utilisation durable des ressources naturelles), dont la Nouvelle Calédonie est membre depuis 2018,

– le commissaire européen à l’environnement, aux affaires maritimes et à la pêche, Karmenu Vella,

– les organismes PEW, WWF et Conservation International.

Quels engagements pris depuis 2014 ?

Les engagements forts pris depuis 2014 s’articulent autour de sept axes majeurs :

– la création et le financement de nouvelles aires marines protégées,

– la promotion de la pêche durable (traçabilité, accord contre la pêche illégale),

– des mesures de réduction de la pollution marine, notamment plastique,

– des programmes de surveillance et de prévention de l’acidification des océans,

– des programmes de formation, en matière de pêches et de gestion des stocks,

– des aides aux communautés côtières, pour réduire les risques de catastrophes,

– le lancement de campagnes pour cartographier et comprendre l’Océan.

Toute l’info sur : http://ourocean2018.org/

Tags
Afficher la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Close