Actualites

Une nouvelle commande de thon germon

Un conteneur de 13 tonnes de thon calédonien était expédié, direction la métropole. Une nouvelle commande à l’export qui prouve que la filière peut encore se développer. Le Gouvernement mise sur la création d’une trentaine d’emplois.

« C’est une bonne nouvelle pour la pêche calédonienne parce que c’est un nouveau marché ». Et qui dit « nouveau marché », dit « création de richesse », donc « création d’emplois »

Environ 2 850 tonnes de thon germon pêchées par an, dont 300 à destination du Japon et 50 tonnes vers l’Europe. À l’occasion de l’expédition d’un container de 13 tonnes de thon blanc calédonien à destination de la société Connétable France, Nicolas Metzdorf, membre du gouvernement notamment en charge de la pêche a rencontré ce matin à 7 h 30, sur le quai des pêcheurs, face au lycée Jules Garnier, à Nouville, les professionnels de la filière.

« Ici, nous pêchons à la palangre, une pêche responsable et sélective avec des méthodes de travail respectueuses de l’environnement et en respectant les règles et les mesures de gestion édictées par la Commission des pêches du pacifique Sud (WCPFC), déclarait Nicolas Metzdorf. Cette pêche hauturière, pratiquée dans le parc de la mer de Corail par nos armements et initiée par le gouvernement, fait d’ailleurs l’objet d’une certification « label pêche responsable » depuis 2007. »

Le président de la Fédération des pêcheurs hauturiers de Nouvelle-Calédonie, Florent Pithon, ainsi que des représentants de la direction des Affaires maritimes et des sociétés Pacific Tuna et Pescana étaient présents. Aujourd’hui, la filière comprend 16 navires. Mais la faible pression sur la ressource offre une réelle marge de manœuvre, tout en restant dans les règles de gestion durable fixé par le Parc naturel de la mer de corail. Ce dernier fixe le nombre maximum de navires à 21.

« Dans le cadre de cette politique de développement, nous allons monter à 19 et nous allons déjà créer une trentaine d’emplois directs et indirects. Le gouvernement y travaille déjà. La commission de la ressource marine a donné son aval pour les trois bateaux supplémentaires, ils sont commandés. »

L’opération de ce matin porte à 41 tonnes le volume total de thon local exporté depuis la participation de la Fédération des pêcheurs hauturiers de Nouvelle-Calédonie au salon professionnel Seafood, à Bruxelles en avril dernier. En collaboration avec le NCTI (Nouvelle-Calédonie Trade & Invest), des rencontres avec des importateurs, distributeurs et industriels ont eu lieu sur le stand calédonien, qui présentait la marque ombrelle Cap La Pérouse. Avec 1 800 exposants, 79 pavillons nationaux et plus de 28 000 visiteurs professionnels, le Seafood Expo Global reste une référence dans le domaine du commerce international des produits de la mer.

Tags
Afficher la suite
Close
Close