Actualites

Qui siège à la commission de sécurité ?

Après avoir arrêté un projet de délibération au Congrès sur les spécificités calédoniennes, le gouvernement de la Nouvelle-Calédonie vient de nommer les nouveaux les membres de la commission régionale de sécurité de Nouméa.

Qui sont les nouveaux membres ?

Henri Ihily, inspecteur de la sécurité des navires, technicien du développement durable, est remplacé par Louis-Marie Guillaume, inspecteur de la sécurité des navires, ingénieur de la Nouvelle-Calédonie.

Régis Paranque, pilote maritime est remplacé par Olivier Renaud, pilote maritime, Yann Bouvet est remplacé par Olivier Renaud en tant que représentant du syndicat professionnel des pilotes maritimes. Michel Carle est remplacé par Delwyn Mc Phun (gérant de la société Quality Boat), en tant que représentant des chantiers navals.

Emile Mole est remplacé par Charlie Sarafian (second capitaine du navire Betico II) en tant que suppléant des représentants du personnel navigant. Emmanuel Despierre est remplacé par Benoist Deschamps (responsable de l’antenne de l’Agence nationale des fréquences radioélectriques).

Florimond Mura, capitaine d’armement de la société Pescana, est nommé en tant que suppléant des armateurs à la pêche, Roland Héros, et Jacques Moret, ne sont pas renouvelés. Les autres membres sont renouvelés pour une nouvelle période de trois années.

Vers une « calédonisation » de la sécurité

Depuis le 1er juillet 2011, la Nouvelle-Calédonie est notamment chargée de : définir les normes applicables aux navires en matière de sécurité, d’hygiène, d’habitabilité, de prévention des pollutions et de prévention des risques professionnels ; vérifier la conformité des navires aux normes applicables et délivrer les titres et les certificats en attestant.

En mai dernier, Le gouvernement a arrêté un projet de délibération du Congrès qui porte sur la sécurité et l’habitabilité des navires. Officiellement compétente en la matière depuis l’adoption d’une loi du pays en 2009, la direction des Affaires maritimes s’appuyait jusqu’alors sur des textes métropolitains. Le texte aujourd’hui permettra d’adapter le droit existant aux spécificités des navires professionnels calédoniens.

Tags
Afficher la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Close